JAPAN & ASIA TECH • COOL AND CULTURAL NEWS

Langues

Robots Japonais: ActiveRobo SAM veut votre siège, pas votre emploi

Robots are the New Mexicans and ActiveRobo SAM is Japan's Newest Mexican

En octobre dernier, dans la dernière ligne droite de la Japan Robot Week sponsorisée par le Nikkan Kogyo Journal, alors que nous étions juste sur le point d'emballer la récolte de brochures et de cartes de visite brillantes et de rejoindre le ruisseau de pieds fatigués repartant chez eux de la Tokyo Big Sight convention center, un robot bleu clair, un peu saccadé et ses plumes comme en chair et en os a attiré notre attention. Avec peut-être 20 minutes restantes de cet événement de 3 jours, fredonnant encore le long des notes relatives, se trouvait l'ActiveRobo SAM de Kowa Tech

Offrant un peu plus qu'un squelette un peu sans tête et replié, attaché à une chaise de bureau, un brassage de représentation autour avec une grande télécommande, et une télévision passant en boucle leur vidéo de démonstration, le stand de Kowa Tech n'était ni en train de chercher ni de recevoir beaucoup d'attention, et si l'étage n'avait pas été presque vide de participants, nous l'aurions probablement raté (oui, cela se produit parfois). De plus, pour être honnête, ils sont nouveaux dans ce salon robotique, et vous allez voir dans la vidéo ci-dessous, un lieu à l'intérieur n'est vraiment pas l'endroit pour être connu de tous à l'échelle mondiale avec le nouveau produit de Kowa Tech.

Kowa Tech

Comptant parmi ses clients presque toutes les majeures entreprises auto du Pays du Soleil Levant, l'entreprise d'ingénierie basée à Tokyo se spécialise dans les plateformes mobiles de divertissement sur mesure, réponse d'urgence et les véhicules de police, l'examination médicale et les véhicules de traitement, et même des choses marrantes comme un bus d'excursion amphibie.


De gauche à droite: Lighting (éclairage); Hazardous Fluid Response/Cleanup (Nettoyage/Réponse aux Liquides Dangereux), Bus Amphibie, Mammographie Mobile - IMAGES: Kowa Tech 

Alors que ce n'est pas une société de robotique en soi, plusieurs de leurs tâches et produits spécifiques à l'industrie incorporent des diluants et manipulateurs hydrauliques et pneumatiques, qui comme une plateforme d'expertise, font une incursion au sein des systèmes robotiques autonome, mais davantage un choix qu'une portée.

Utilitaire Simple: l'ActiveRobo SAM de Kowa Tech

Se trouvent en images en haut et ci-dessous (avec un petit clip de la Japan Robot Week demo), cette collection d'appendices dans une forme vaguement humanoïde est le but de l'entreprise d'un système de contrôle de véhicule robotique contrôlé à distance. De manière conceptuelle, c'est assez simple: joysticks, boutons, et interrupteurs manipulés sur un contrôleur de radio personnalisé, dirigent les "muscles artificiels" de flexion et relaxante de la pneumatique, arrangés le long des "bras et jambes" qui attachent à des pédales et leviers d'une voiture. Lorsqu'il est actionné, le robot reproduit les contrôles de mouvement d'un corps humain. 

Kowa Tech prétend que le système délivre une force d'entrée égale à celle de membres humains et une capacité opérationnelle globale de 80% d'un fonctionnement à bord d'une voiture (avec des gains attendus pendant que le système prenne de la maturité). Le robot modulaire à 3 pièces est résistant à la météo et aux vibrations, pèse seulement environ 30 kg, peut être facilement installable en moins de 30 minutes, et peut être enlevé en 15 minutes. Les prototypes actuels peuvent être opérationnels jusqu'à 200m, et il est prévu que les modèles commerciaux atteignent 1km.

Agrémenté de surveillance vidéo d'un point de vue interne au véhicule, en théorie l'ActiveRobo SAM est un opérateur de substitution quasi complet. La plupart de leurs démos et tests ont ainsi été de très loin limités à un travail de pelleteuse et autre équipement lourd, mais l'entreprise espère rendre éventuellement le système adaptable à n'importe quel véhicule.


IMAGES: Le Robot Town Sagami de la Préfecture Kanagawa

Le Robot Amovible Permet une Flotte Entière 

Robotiser et/ou contrôler à distance des équipements lourds et d'autres véhicules est nouveau ni en concept ni en vrai. Les véhicules R/C à grande échelle ont longtemps été utilisés dans des zones de désastre où les dangers secondaires tels que l'effondrement, le glissement de terrain, et des résidus de produits toxiques, et ils peuvent minimiser les risques posés par les mines terrestres ou les dispositifs explosifs improvisés dans les zones de conflit.

Alors que complètement utiles et justifiables, les systèmes existants peuvent nécessiter du câblage interne compliqué, de la configuration d'actionnement supplémentaire, et certaines mesures de réoutillage mécatronique, tout cela (et ceci est une lacune fondamentale), est très cher, un investissement ponctuel dans un seul véhicule ou pièce de machinerie. Si un emploi dépend de la capacité d'opération à distance, les pannes et dommages de routine ou même un pneu à plats simples pourrait au mieux retarder le travail où le temps est important et au pire faire d'une situation désespérée une situation encore aggravée.

Si l'ActiveRobo SAM remplit ses promesses, ce n'est pas une exagération de dire qu'il pourrait rendre obsolète une large bande de solutions actuellement disponibles. Que ce soit pour les propriétaires individuels, les agences gouvernementales, pour les opérations de location à grande échelle (le dernier était assez commun au Pays du Soleil Levant), le potentiel marché domestique et international pour un système d'opération simple, relativement abordable, adaptable et un système de commande à distance indépendamment remplaçable, est important et largement inexploité.

Partenaires au Développement & Initiatives d'Incubation:

Le système ActiveRobo SAM a été développé avec le support du Ministère du Territoire, de l'Infrastructure, du Transport & Tourisme du Japon (MLIT) en tant que partie de l'initiative d'Infrastructure Sociale pour la Future Génération de la Technologie et Systèmes Robotiques (次世代社会インフラ用ロボット技術・ロボットシステム) . Il fait également parti des relations publiques et de la campagne d'éducation robotique de Robot Town Sagami (さがみロボット産業特区) orchestrés par le gouvernement de la préfecture de Kanagawa. De plus, Kowa Tech a déjà une entreprise partenaire en Caterpillar Japan.

Compétition:

Ici au Japon, le plus proche rival de Kowa Tech vient de la société contractante Fujiken avec son DOKA ROBO, un robot bien que similaire mais plus complexe de téléprésence traditionnellement humanoïde, qui fonctionne sur V-SIDO, l'OS de robot d'Asratec, filiale de SoftBank. L'humanoïde autonome et ambitieux est grand de 150 cm, en fait "s'assoit" dans la chaise de l'opérateur, et il est prévu d'offrir une vision 3D à distance et un schéma de contrôle plus familier. Le projet DOKA ROBO fait aussi parti de la Next-Gen Robotics Initiative de MLIT et, faisant parti de la piste d'exploration et de développement, a débuté juste le mois dernier son propre round d'essais et de tests.


IMAGES: MLIT Robotics Initiative et Fujiken (次世代社会インフラ用ロボット技術・ロボットシステム) 

Achat:

Kowa Tech vise à un lancement commercial pour avril 2015, leur permettant d'être considérablement plus loin que n'importe quel concurrent connu. Si en pratique, le dispositif peut être simplement installé et retiré, si le schéma de contrôle est facile à apprendre et utiliser pour les opérateurs expérimentés et nouveaux, et si tout ceci en concert peut en fait produire un substitut quasi-humain, le système ActiveRobo SAM sera non seulement un produit autonome convoité, mais aussi une option attrayante pour toute la ligne de véhicules personnalisés de Kowa Tech.

ActiveRobo SAM avec Contrôleur MSRP: $40,000-$50,000 (soit environ entre 36000 et 45000€)

Addendum sur l'Emploi 

C'est facile d'apprécier comment l'ActiveRobo SAM de Kowa Tech et les produits similaires attirent rapidement l'attention sur le sujet de l'impact des robots sur l'emploi industriel. Dans ce cas, il apporte aussi le problème en dehors des usines et entrepôts là où la robotique et l'automatisation ont pendant des décennies changé et/ou éliminé les rôles des humains, et ce de manière continue.

En premier lieu, un opérateur se déplaçant simplement de l'intérieur d'un véhicule à une opération à proximité semble un compris d'1 à 1. Cependant, c'est en fait assez illustratif d'à quel point les changements envers ou éliminations de certains rôles, se terminent souvent dans une nette augmentation de jobs disponibles, par exemple, alors que le nombre de postes d'opérateurs de pelle va probablement rester statique comparé à la demande du marché, le système ActiveRobo SAM créé une infrastructure économique entièrement indépendante.

S'il s'avère que l'opération à distance d'équipements lourds et d'autres véhicules proliférent, une nouvelle série d'emplois sera créée: instructeurs, programmeurs, travailleurs d'entretien, ingénieurs, distributeurs, et fabricants d'équipement. Dans le cas d'une pénurie de maindoeuvre, l'opération à distance pourrait même créer des emplois à ceux qui autrement seraient des dépréciations disqualifiantes. Cela étant, l'ActiveRobo SAM ouvre plusieurs portes, et en ferme zéro.

Il ne fait aucun doute que la robotique et d'autres avancées technologiques vont continuer à diminuer les emplois pour les humains dans les postes dits Dirty (sales), Dangerous (Dangereux), and Demeaning (Epuisants). Cette refonte régulière de travail nécessite un nouvel entraînement, de nouvelles compétences, et de nouvelles méthodes de faire des jobs anciens, mais nous devrions nous souvenir que cette évolution graduelle a commencé il y a des centaines d'années, et a encore et encore prouvé être une force que ce soit pour la croissance de l'emploi et le développement humain.

Bien sûr, il est possible que la montée de la robotique sera différente, mais à l'heure actuelle il n'y a pas beaucoup de preuves allant dans cette direction.


IMAGE: Kowa Tech

[MORE]
Robots Japonais

Source: 

Related Articles

Le premier robot entièrement en acier inoxydable avec sept degrés de liberté

 

 

Kawasaki Heavy Industries a développé le premier robot en acier inoxydable avec 7 degrés de liberté.

Le robot pneumatique IBIS pour 1/10ème du coût du da Vinci

 

 

Voici un système robotisé permettant de faire de la chirurgie de précision. Une unité est utilisée par un chirurgien afin de commander l’unité qui est située côté patient.

iREX 2013 Primer - AkihabaraNews.com

La Japan Robot Association (JARA) et Nikkan Kogyo Shimbun vont lancer la 20ème biennale iREX International Robot Exhibition ici à Tokyo demain matin. C'est le plus grand salon de robotique du Japon et peut-être du monde entier et nous avons hâte.

DIGINFO TV - Juillet 29, 2013

Un robot de mélange par OMC

 

 

Voici un système de mélange industriel développé par OMC et utilisant un robot multi-axes de Nachi.

Skeletonics at Maker Faire: Tokyo 2013 - AKihabaraNews.com

En plus de notre vidéo exclusive de la Team Skeletonics et de son exosquelette, nous avons aussi pu prendre des photos. Oui, on est un peu à fond sur le Skeletonics dernièrement, mais il y a une bonne raison : ils travaillent sur un truc incroyable.

Des robots faits maison se battent en Corée !
Cette gemme que nous venons a peine de trouver est pourtant vieille de quelques mois, mais nous pensons qu’il faut que plus de gens la découvrent parce que bon, ce sont des robots qui se battent !
JTFF - Japanese Technology from the Future Friday! - AkihabaraNews.com

Cette semaine nous allons parler de robots, robots, et de robots. Les robots de l'iREX ont piraté le TJVF. Les 60 images dans cette galerie représentent les nouvelles de ce qui a eu lieu aujourd'hui au Japon. Nous aurons plus à raconter sur l'iREX la semaine prochaine, mais pour le moment : Photos. De. Robots ! Nous espérons que vous aimerez (nous avons vraiment, vraiment adoré).

Akihabaranews.com - Honda Motor Europe - ASIMO s'est montré en Slovaquie pour promouvoir la science
ASIMO est de retour. Cette fois, il a voyagé jusqu'à Bratislava en Slovaquie pour participer à la European Researcher's Night afin d'inspirer la nouvelle génération de scientifiques et d'ingénieurs.
 
C'est la première fois qu'ASIMO visite l'Europe centrale et c'est la quatrième fois que Honda Motor Europe soutient une initiative de la Commission Européenne.

Pages