JAPAN & ASIA TECH • COOL AND CULTURAL NEWS

Langues

REVIEW ADDENDUM: CASIO et l’Apple Watch

Au sujet de CASIO et l’Apple Watch: 

Nous avons juste terminé une grande jolie review de montre, et comment ne pas parler de montres et ne pas rentrer dans le vif du problème, n’est-ce-pas ? Alors …

Parce que CASIO est intelligent, l’ Apple Watch les fait un petit peur.

Et s’ils ont été honnête, tous les fabricants de montre mainstream ont peur. Cela n’a aucune importance si vous comparez à la montre bas de gamme qui coûte 300$, ou celle de la gamme moyenne jusqu’à celle à plusieurs milliers de dollars, ou jusqu’aux montres de luxe qui vont jusqu’à dépasser les 10 000$, il y a une version de l’Apple Watch qui coûte presque autant ou considérablement moins et fait des tonnes de chose que les autres montres ne font pas.

La G-SHOCK GPW-1000 à 1000$ (soit 920€) de CASIO presque résistante aux balles, possède un certain nombre de caractéristiques assez sympas de calibration de l’heure et n’a besoin d’être apparié autre qu’avec votre bras charnus, mais dans une utilisation quotidienne, elle ne fait seulement ce que toute montre à 50$ fait (en vérité, elle fait considérablement moins que la réplique de notre Editor, une CASIO Data Bank vieille de 30 ans). Comparer cela avec l’Apple Watch de 42 mm avec son bracelet inoxydable : elle coûte aussi 1000$, mais pour cette somme le consommateur obtient quelque chose de relativement élégant qui contient plus de puissance de traitement et de caractéristiques que l’entière gamme G-SHOCK combinée plusieurs fois de suite. Pour des acheteurs même modérément high-tech, le choix est assez simple. Dans ce cas, c’est tout à fait correct car la série GPW-1000 de forte carrure n’est pas fait pour l’acheteur moyen et modérément high-tech ; le vrai problème est que presque toutes les autres montres CASIO le sont.

Pour leur léger avantage, avec plus de 40 années d’expérience de fabrication de montres technologiques pour classe moyenne, CASIO sait également ce qui fait peur à Apple … mais quand même.

Il y a le manque d’expérience de marché, l’avalanche à venir de besoin de support technologique, traitant inévitablement avec les demandes de dommage liées à l’eau, la vibration et le choc, et en recoupant un investissement massif dans une gamme de produits complètement non testée, juste pour mentionner quelques pièges potentiels. Sur ce terrain là où Apple a pris un grand risque, CASIO a une empreinte importante et une sagesse à en tirer, mais cela ira seulement jusque là. Bien sûr, Apple est nouveau dans le domaine des montres, mais nous savons tous que l’iPod n’était pas le premier baladeur MP3, l’iPhone pas le premier smartphone, et l’iPad pas la première tablette. Apple a une façon de sauter dans la piscine pleine de balles en plastique des autres gamins et de remonter tout de suite vers le haut.

Ceux qui aiment Breitling, Gucci et Rolex peuvent probablement juste hausser les épaules et continuer à se la couler douce pendant encore un bon moment, mais CASIO est une entreprise high-tech qui vend beaucoup de montres amusantes pour geeks, et l’Apple Watch les défie directement … enfin, les défie presque tous.

Avant le lancement de l’Apple Watch, le plus large secteur des smartwatchs reste assez boiteux, mais à moins que cela ne devienne un véritable flop, CASIO ne sera pas en mesure de se pencher sur son héritage pendant très longtemps ; ils doivent répondre (à Android Wear également, peut-être en rejoignant cette équipe). Nous savons juste un petit peu la façon à laquelle CASIO procède, et nous sommes confiants que 1. étant donné leur gamme existante de montres à caractéristiques novatrices, compatibles avec les applications et étant très high-tech, il est presque certain qu’ils travaillent sur une smartwatch, parce que 2. ils ne sont pas assez fou pour croire qu’une G-SHOCK analogique à $1,000, ou une digitale à $400 ici ou une autre bling bling à 2000$ là, puissent espérer rivaliser à long terme avec une Apple Watch qui a pleins de succès.

Mais comme on a dit, CASIO est intelligent, donc nous sommes impatients de voir qui va rivaliser avec qui.

Source: