JAPAN & ASIA TECH • COOL AND CULTURAL NEWS

Langues

UNE SCENE A TOKYO : Snacks de calmar à Shinjuku !

 SCENE IN TOKYO: Squid Snacks in Shinjuku!

UNE SCENE A TOKYO
dans laquelle nous mordons à pleines dents dans un cliché flamboyant et tournant autour d’homonymes et de jeux de mot en racontant notre vie, routine et boulot quotidiens comme étant principalement des mammifères bipèdes vivants tout en récoltant, tout comme les abeilles récoltent leur miel, des images de cette très très grande ville … avec des appareils vidéos sortis de nos poches ! 

[En lien]
Photos des rues de Tokyo : La Galerie Vivante
En savoir plus : UNE SCENE A TOKYO

SCENE D’AUJOURD’HUI : 
Snacks au Calmar (MUJIRUSHI; SHINJUKU, TOKYO) 

Bon, tout d’abord commençons par parler de la chose la plus évidente : la cuisine japonaise est vraiment géniale ; il zappe beaucoup de ces édulcorants supplémentaires, va molo sur les agents conservateurs, et est de manière générale servie dans des portions raisonnables. Washoku, l’aliment traditionnel japonais, a même été reconnu par les Nations Unies comme un Héritage Culinaire Mondial. Délicieux, Délicieux, Délicieux.

Nouveautés – à moins que ces derniers soient en grande difficulté pour pêcher tous les chubbeh – ces derniers trouvent souvent que le régime standard et les traditions/ cycles/ rituels alimentaires japonais peuvent même engendrer une perte de poids passive (tout particulièrement parmi ceux et celles du monde Occidental). Encore, délicieux, délicieux, délicieux. En résumé :

  • En règle générale, le régime japonais est extrêmement bon pour la santé. 
  • Les aliments japonais sont variés, généralement frais et varient par saison (ce qui est génial).

Cependant, au-delà des nouveautés à plusieurs niveaux et de manger pour le plaisir, on réalise très rapidement que pas TOUS LES ALIMENTS ne soient si bons pour la santé, et pour cela, juste un petit paragraphe :

  • Les japonais ont une très grande vie intime, très souvent ont une relation culinaire déconcertante avec le poisson et autres produits de la mer.

Vous pensez que cela est injuste ou inexact ? Eh bien, voyager au Japon et compter combien de fois votre poulet est servi avec bec et plumes, ou que votre côte de bœuf est servie avec une garniture de sabot, ou de porc avec un certain museau, et oreilles tombantes et queue ondulée. Après, contraster cela avec 0 le nombre de fois que votre poisson et autres produits de la mer sont servis avec la tête, queue, nageoire et viscère, comme si cela était tout à fait naturel.

Jugement dont les Caractéristiques sont Basées sur l’Alimentation

Maintenant, si quelqu’un n’est pas d’accord ou remet en question ce dernier commentaire, cette personne :

A. est possiblement d’une autre région côtière ou nation insulaire avec des habitudes alimentaires similaires;
B. n’a pas vécu assez longtemps au Pays du Soleil Levant ;
C. y a vécu trop longtemps, ou ;
D. possiblement de concert avec le point C, est devenue l’un de ce ceux, enfin … pourquoi dire « trop enthousiaste » quand les termes à employer sont vraiment au sujet de personnes « limite effrayantes » qui vont un peu trop loin avec l’immersion culturelle, souvent en faisant leur japon aisextrême, pour quelqu’un étant issu de l’étranger.*

* Si vous vivez au Japon et ne saisissez pas encore ce phénomène, vous pourriez alors être un A (aucun jugement perçu), ou vous êtes un B (jugement minime), ou vous êtes presque assurément un hybride de C et D (dose de jugement beaucoup plus grande allant dans votre direction).

Pour être clair, ceci n’est pas une déclaration sur les aliments kookier qui font baver un grand nombre de nippons (soupe au sperme de poisson, aliments fermentés qui ne devraient vraiment pas l’être, liqueur de guêpe marinée, gonades de nonnettes crues, yeux de thon, etc…). La plupart des choses extrêmes le sont de manière universelle.

Non, ce jugement est aussi au sujet de ceux et celles qui ne trouvent pas au moins un peu bizarre, marrant, ou amer par exemple la variété impressionnante et créative le nombre de restaurants faisant livrer des calmars offerts par MUJI, la populaire chaîne de magasins dont la marque est basée sur : “No Branding is Our Brand” (« Pas de Marque est notre Marque »). Ici, vous pouvez voir l’embarras du choix :

Et aussi, cela ne signifie pas que tu n’as pas à être aimé, toi le Japon – tous les pays ont leurs habitudes bizarres. En Amérique par exemple, un nombre élevé de personnes ne savent même pas que tu n’es pas la Chine !

Bises !

[En savoir plus]
Voici les aliments japonais les plus délicieux et appréciés !

Source: 

Related Articles

SCENE IN TOKYO: Hatsune Miku Minivan in Akihabara!
Dans cette publication traitant d'un quartier qui porte le même nom d'Akihabara (pre-AKB48ification, si vous voyez ce qu'on veut dire), l'une des catégories les plus importantes utilisée pour évaluer les individus, est connue sous le nom d'Ambient Otaku Threat Level Barometer (Baromètre sur le Niveau de Menace Venant d'un Otaku Moyen).
SCENE IN TOKYO: Shiodome Caretta Choreographed Illumination
On peut se demander quel nombre incroyable de personnes le font chaque année: les photographes en prennent des photos, les amoureux en font une sortie, les familles bravent le froid pour les voir et même les éditeurs font le détour. L'annuelle illumination de Shiodome Caretta est considérée comme une des plus belles et nous savons tous pourquoi.
SCENE IN TOKYO: Japanese Halloween - Costume & Candy Shopping in Shinjuku - AkihabaraNews.com

UNE SCENE A TOKYO
...où nous fonçons tête baissée en plein cliché et nous amusons des homonymes et jeux de mots pour raconter notre vie quotidienne, notre travail ainsi que notre existence de mammifères bipèdes conscients la plupart du temps dans la très, très g

Scene in Tokyo - AkihabaraNews.com

UNE SCENE A TOKYO
...où nous fonçons tête baissée en plein cliché et nous amusons des homonymes et jeux de mots pour raconter notre vie quotidienne, notre travail ainsi que notre existence de mammifères bipède conscient la plupart du temps dans la très, très grande ville... avec des caméras dans nos poches !

SCENE IN TOKYO: Behind the Scenes Drunken/Exhaustion Bunny Mascot - AkihabaraNews.com

UNE SCENE A TOKYO
...où nous fonçons tête baissée en plein cliché et nous amusons des homonymes et jeux de mots pour raconter notre vie quotidienne, notre travail ainsi que notre existence de mammifères bipèdes conscients la plupart du temps dans la très, très grande ville...

SCENE IN TOKYO: Tama Monorail High Above Tachikawa
Ce court clip a été filmé à partir d'une passerelle élevée à environ 4,5 mètres au-dessus du sol, ce qui place la ligne du Tama Monorail à environ 15 mètres dans les airs. Encore, les trains dans le ciel font vraiment futuristes.