JAPAN & ASIA TECH • COOL AND CULTURAL NEWS

Langues

L'excursion d'essai CASIO pour la nouvelle EXILIM EX-FR10 Action Cam et la montre PRO-TREK (GALERIE)

CASIO Excursion Tests New EXILIM EX-FR10 Action Cam & PRO-TREK Watch (GALLERY)

Note de l'éditeur :
Cet aperçu constitue la préface de notre test de l'action cam EX-FR10 à venir. Nos tests complets et nos articles sur CASIO peuvent être trouvés ici.

Nous remercions tout spécialement la représentante CASIO Miho Nishizawa d'avoir invité notre Senior Contributor Nayalan Moodley à rejoindre la ‘Tech Media Mountain Adventure’. Un des plus grands avantages d'être un média technologique orienté vers le Japon et basé à Tokyo est le développement de relations privilégiées et de connexions professionnelles avec les petites et grandes entreprises, et nous sommes donc la seule source publiée en français avec des informations aussi détaillées que celles ci-dessous. Nous sommes dont heureux d'être là.

Et maintenant, un passage narratif façon Shatner par Nayalan :


Media dudes are climbing a mountain.
Why are they climbing a mountain?
Media dudes are climbing a mountain.
Why are they climbing a mountain?

Lundi 29 septembre, CASIO a réalisé la première randonnée médiatique pour offrir au gratin des publications technologiques japonaises et à un hooligan tout droit venu d'AkihabaraNews un aperçu de leur nouvelle action cam modulaire EXILIM EX-FR10 et de leurs montres PRO-TREK PRW-3000. Cela a duré deux jours au nord des Alpes japonaises et nous avons passé du temps avec les gars et filles chargés du développement et du marketing des produits sus-mentionnés, à apprendre leurs fonctions et à s'amuser avec, le tout dans un environnement qu'ils pensent être parfait pour l'utilisation de leurs produits. Des huit ou neuf sites et magazines à être présents, le notre est le seul à rassembler une audience bien au-delà de l'archipel. Pourquoi les autres ne sont pas venus nous dépasse, parce que c'était en gros un voyage en montagne tous frais payés pour les accros aux caméras.

Le matos - L'EX-FR10 et les PRO-TREK PRW-3000 Series de CASIO :


To hug the mountain
To envelop that mountain

Nous nous sommes rassemblés dans le quartier rempli de gratte-ciels de Shinjuku, suffisamment tôt pour que j'ai à subir l'heure de pointe matinale tokyoïte. Le timing était plutôt serré mais Tokyo étant Tokyo, un accident humain sur une des lignes de train à retardé l'arrivée de certaines personnes. Une fois au complet, nous nous sommes mis en route en emmenant les deux derniers accompagnateurs de CASIO avec nous.

Alors que le bus s'est mis en route sur la voie expresse Chuo, Casio a mis son show en route... sur la route. En plus de la caméra modulaire EX-FR10 qu'ils nous avaient gentiment envoyée une semaine avant, ils nous ont fourni une monture à ventouse, un truc pour selfie et une monture pour trek que j'ai dû rendre car elle était conçue pour des mammifères plus petits que moi. Ils nous ont ensuite briefés sur les fonctions de la caméra qui la différencie de ses concurrents et nous ont annoncé que le processus de développement voulait apporter quelque chose d'unique et de nouveau au marché saturé des action-cam. Ils nous ont ensuite fait porter à chacun une montre PRO-TREK PRW-3000 (j'ai choisi la couleur vert néon parce que j'aime les couleurs subtiles) et nous ont parlé de ses fonctions. Nous avons ensuite installé les caméras dans le bus et nous nous sommes installés confortablement pendant que nous nous éloignions de la monotonie grise de Tokyo.


Galerie complète - Partie IPartie II

En quittant la voie express quelque part près de Matsumoto dans la préfecture de Nagano, le paysage a commencé à devenir intéressant. Après avoir traversé une région fortement boisée, la pente de la route à augmenté et elle a commencé à sinuer dans la montagne. Le paysage est devenu de plus en plus beau jusqu'à l'arrivée au camp de base d'Ogisawara. Nous avons calibré les montres PRO-TREK PRW-3000 pour des mesures plus précises et nous sommes régalés avec un curry vert délicieux puis...


Cette montagne
Cette montagne
Ils veulent faire l'amour à la montagne.

Nous sommes montés à bord de bus trolleys qui tirent leur énergie de câbles comme les tramways et nous sommes dirigés vers la montagne en traversant la frontière vers la préfecture de Toyama en direction du magnifique barrage de Kurobe. Achevé en 1963, le barrage de Kurobe génère assez d'électricité pour charger environ 185 millions d'iPads. En plus de son utilité, il offre un paysage somptueux entre les pentes montagneuses de Toyama.


Galerie complète - Partie IPartie II

Alors que nous nous sommes déplacés de la première terrasse d'observation vers le mur du barrage, j'ai attaché la caméra à ma tête avec l'accessoire bandeau, utile pour des vidéos en POV, qui utilise efficacement l'unité de contrôle détachable. J'ai aussi (avec d'autres journalistes présents) pris quelques photos de la caméra et des deux adorables femmes du département marketing de CASIO, Miyagi-san et Handa-sanqui servaient aussi de modèles. Habillées en yama-gyaru (fille montagnarde), elles auraient très bien pu faire partie de cette nouvelle sous-culture où de jeunes femmes grimpent en montagne avec des vêtements stylés, colorés et mignons. Même si ce ne sont pas forcément ce genre de filles, elles ont choisi ce style parce que c'est la cible principale des caméras EX-FR10 et des montres aux couleurs néons PRO-TREK ici au Japon.


Les filles montagnardes : Ran Miyagi et Erika Handa de chez CASIO - Galerie complète - Partie IPartie II

Où dans le monde :


Voir une carte plus grande


Tough media guys and their teeny, tiny cameras.

Nous nous sommes alignés pour une prise de vue le long du mur du barrage. Il a fallu plusieurs essais mais au final c'était amusant. Nous avons ensuite pris le wagon câblé jusqu'à la marque des 2000m au dessus du niveau de la mer.

Après quelques autres prises de vue, nous avons pris un autre bus trolley à travers une série de tunnels jusqu'à pratiquement atteindre le sommet du Mont Tate. Cette zone est sillonnée de chemins de randonnées et possède des points de vue spectaculaires.

Je suis resté à un des points d'observation un peu plus longtemps que le reste des gens et j'ai pu observer un superbe coucher de soleil au-dessus des nuages. Tandis que la nuit tombait, j'ai rejoint le reste du groupe et nous nous sommes dirigés vers notre hébergement : un refuge perché sur les flancs de la Jigoku-Dani (vallée de l'enfer) du Mont Tate, où les gaz volcaniques se manifestent sous forme de nuages sulfuriques qui, grâce au vent, restaient éloignés de la structure.


Le refuge de Jigoku-Dani en HDR


Galerie complète  - Partie IPartie II

Nous n'étions pas les seuls journalistes avec des caméras au refuge : NHK était aussi sur place pour utiliser le paysage dans un futur drama télévisé. On m'a donné une chambre avec un autre journaliste technologique, un gars génial de Kakaku.comMIURA☆ (oui, il signe ses articles avec l'étoile). Après avoir dîner, nous sommes allés dans les sources chaudes pour un long bain, et un des gars avec nous était un des acteurs principaux de la production de NHK... Je ne me souviens plus de son nom, mais c'est un grand acteur des séries de NHK (ce qui en dit long sur la façon dont CASIO nous a traité). Après 'être nettoyés et relaxé j'ai réglé le réveil de la montre PRO-TREK et je suis allé me coucher tôt. Il fallait se lever à 02:00 pour pouvoir atteindre le sommet au lever du soleil.


MIURA☆ de Kakasu


Challenge the rock
Challenging death

Je me suis réveillé à 03:00 en réalisant au passage que le réveil de la PRO-TREK est inutile pour mes oreilles, et sans le réveil du téléphone de Miura, j'aurais pu dormir jusqu'au petit déjeuner. J'étais énervé de ne pas avoir mis une autre alarme, mais je voulais m'amuser avec les jouets qu'on m'avait donné ! Pour avoir vraiment voulu vaincre la montagne, je dois dire qu'à partir de ce moment, j'ai emporté une part de négativité à l'égard de la montre qui n'était pas assez puissante pour me réveiller à l'heure. A la place, j'ai rejoint un groupe d'autres randonneurs se dirigeant vers le refuge le plus élevé du mont Tatsu. J'ai bravé le vent glacial pour voir le lever du soleil.


Galerie complète - Partie IPartie II

J'ai aussi réussi à me cogner dans le chambranle de ce refuge (qui, je vous le jure, est fait pour les hobbits) et je me suis fait mal à la nuque. Vous imaginez que du coup ma matinée était réussie. Nous sommes retournés au refuge pour petit-déjeuner avant de reprendre la route jusqu'à l'arrêt de bus.

Le bus a pris une route pleine de méandres pour rejoindre l'autre côté du Mont Tate, nous offrant les superbes rouges et jaunes d'un automne naissant.

Nous nous sommes arrêtés sur la route pour suivre un petit chemin avant de continuer vers Bijoudaira (ce qui en gros signifie "la montagne de la jolie femme"), puis nous avons pris un autre wagon en direction de la base de Tateyama où notre bus nous attendait.

CASIO nous a offert un délicieux déjeuner avec des soba dans un petit restaurant au milieu de la campagne de Toyama avant notre trajet de quatre heures en bus, nous éloignant de l'air pur et des paysages spectaculaires pour retourner dans le béton et le verre avec ses 36 millions de personnes. Nous avons rendu la montre et les accessoires qu'ils nous avaient donnés le jour d'avant, et pour l'heure du dîner j'étais de retour sous le ciel artificiel de Shinjuku.


Galerie complète - Partie IPartie II


Why do they challenge the mountain?

Le voyage, en un mot, était spectaculaire. Plus de fabricants devraient faire ça. Surtout quand leurs produits visent un marché de niche que les testeurs ne comprennent ou ne connaissent peut-être pas. J'ai été un montagnard géant pendant deux jours et j'ai compris les forces de cette montre et de cette caméra grâce aux gens passionnés qui les ont créees. Ce fut une chance de rencontrer d'autres testeurs, photographes et journalistes. J'ai pu m'échapper de la ville, respirer le grand air, boire l'eau des torrents, prendre des photos de jolies filles et jouer avec des supers objets. Certainement pas les deux pires journées de travail que j'ai pu passer.


Because they’re in love

Et les gadgets en eux-mêmes ? Ils ont bien fonctionné. Ils ont fait ce qu'ils devaient. Et ils étaient tout deux bien plus que ce que j'attendais, se rendant à la fois utiles et amusants. Ils m'ont aussi frustré et m'ont fait réfléchir.

Les tests des produits arriveront bientôt. En attendant, profitez de mes photos et gardez ça en tête comme moi pendant tout le voyage.


Merci à nos amis de chez CASIO ! De gauche Thanks to our friends at CASIO! Left to right, clockwise from top-left: Ran Miyagi, Miho Nishizawa, Kazuto Ushiyama, Kazuo Tanaka, Erika Handa, Hikari Jufuku, and Kazunori Yanagi 

Galeries :


Galerie - Partie I


Galerie - Partie II


Haute-résolution sur flickr


Seconde note de l'éditeur :
Regardez cette vidéo et relisez les titres des chapitres de l'article... Tout vous semblera... plus clairlay this video and re-read the article’s section headings. It’ll all come into...well, partial focus.

Source: