JAPAN & ASIA TECH • COOL AND CULTURAL NEWS

Langues

Le vocaloïde Hatsune Miku se montre sur Letterman (et couvre la musique pop de honte)

Vocaloid Hatsune Miku Represents on Letterman (and righteously shames pop music) - AkihabaraNews.com

La musique pop américaine et japonaise est horrible et creuse.

Etonnamment, un archétype de ce qu'on vient de mentionner, le produit artificiel de la J-pop Hatsune Miku, est en passe de devenir une icône de l'intégrité musicale.

Donc pour commencer, pourquoi est-ce qu'il y a une fille bleue tirée d'un anime sur Letterman ? Pas Kimmel ou Fallon, c'est le plus vieux présentateur de la télévision américaine nocturne qui a apporté la popstar japonaise holographique à son émission. Pourquoi, c'est une bonne question qui provoque bien des haussements d'épaules ici au Japon... alors voyons cela de plus près :

Qu'est-ce qu'une Hatsune (hatz-ou-né) Miku (mikou) ?
Notre audience est probablement plus au courant que le reste de la populace, mais au cas où ce n'est pas le cas, en image ici et en vidéo ci-dessous, voici la sus-mentionnée Hatsune Miku, une popstar vocaloïde holographique venue toute droit du Japon. Hatsune Miku n'est basée sur personne, elle n'existe qu'en tant qu'holgramme et sa voix n'est pas enregistrée mais dérivée d'une plateforme logicielle utilisée spécifiquement pour générées des voix de chanteurs artificielles. Grâce à un code développé par Yamaha, Hatsune Miku a été développée et 
est... managée (?) par une firme appelée Crypton Future Media.

Comme toute les pop stars insipides, vivantes ou non, les managers de Hatsune Miku acceptent de la louer à qui peut se le permettre. Des publicités pour de la nourriture. Du placement de produit. Différentes licences. Donc clairement, il n'y a pas beaucoup de différences entre Hatsuner Miku et une véritable popstar faite de viande.

Hatsune Miku couvre toute la musique pop de honte
En fait, ce n'est pas un simple ennui générationnel type "La jeunesse et sa musique dégénérée !". Vous voyez, en mai 2012, la science a vraiment décrit la façon dont la musique pop a dégénéré au fil des décennies vers un mélange homogène et sans saveur.

Maintenant, si une chose conçue, programmée comme Hatsune Miku, qui n'est, essentiellement, pas davantage construite que les autre popstar à usage unique de l'histoire de la musique moderne, si une chose peut devenir une idole de la musique pop, c'est un véritable message crié aux stars de viande qui polluent les ondes, un peu comme ça 

"Hey, hey les gars, hey les popstars. Ouais donc, vous pouvez tous être en fait remplacés par des hologrammes et des logiciels. Donc peut-être qu'il faudrait, je sais pas hein, être meilleur en musique ou, faire une école de commerce ou un truc du genre. Parce que, on a plus vraiment besoin de vous maintenant que les machines sont meilleures que les idiots qui font de la musique. KTHX."

Ahhhh...
C'est si beau que l'essence même du vide, du sans-âme, du creux, devienne un vecteur de réflexion constructive. Espérons qu'on se passe le mot. Pour être devenue un marteau de logique ironique,
Hatsune Miku a tout notre respect. Et parce qu'elle joue aussi avec un vrai groupe, c'est pas mal non plus.

par

[VOIR AUSSI]
Les news sur Hatsune Miku

Source: