Etre un train à grande vitesse ou pas : pourquoi pas les deux ?

Free Gauge Train - AkihabaraNews.com

Le Free Gauge Train
Une nouvelle technologie à l'essai 

Le week-end dernier, l'Asahi Shimbun annonçait que la Kyushu Railway Company avait lancé l'essai d'un nouveau véhicule sur voie ferrée très spécial et supertechnologique : le Free Gauge Train (FGT). Il est spécial parce qu'il peut être un train à grande vitesse, mais qu'il peut aussi circuler sur les voies normales.

L'astuce est que les roues du train, ou peu importe comment s'appellent ces gros disques d'acier, parce que "roue" semble bizarre, peuvent varier en écartement latéral pour s'adapter aux voies sur lesquelles le train doit circuler. On pourrait penser qu'il s'agit d'une technologie simpliste, mais absolument pas. Ce prototype de train à normale et grande vitesse est à l'étude depuis 17 ans, et c'est une première au Japon.

[VOIR AUSSI]
AkihabaraNews : les trains

Donc ok, on peut changer l'écartement latéral c'est cool, mais pourquoi faire ça ?

Parce que ça coûte vraiment cher de faire deux voies, deux gares (l'immobilier est cher), deux types d'équipement de maintenance, etc...
C'est vrai, le Japon est connu pour ses trains à grande vitesse, leur sécurité, leur rapidité, leur confort et ainsi de suite. Nous ne sommes pas là pour réinventer la présentation standard du comment, du pourquoi et du comment du réseau ferré japonais. C'est le train à grande vitesse japonais. Le Shinkansen*. Il est génial. Vous devriez déjà le savoir.

Mais d'accord, si vous n'êtes pas trop au fait sur le sujet du Shinkansen, voilà ce qu'il en est :
Même le plus vieux et le moins cher des sièges de Shinkansen est comme celui d'une première classe sur une compagnie aérienne... mais en mieux parce que vous pouvez vous lever et circuler n'importe quand. Pour rejoindre les distributeurs. Ou la salle fumeurs. Ou juste pour vous promener. La plupart des trains sont équipés de prises. Ils sont super propres. La plupart possèdent la 3G et certains le WiFi. Il y a un chariot qui circule avec des snacks, de la bière et des souvenirs. Un joli petit crochet pour votre manteau. Des toilettes spacieuses. Pas de contrôle ridicule. Le tout à environ 270-290km/h. Et ils sont réputés pour être strictement ponctuels.

Bien entendu, tout ça a un coût considérable pour les compagnies et les clients et une grande partie des dépenses est liée à l'équipement spécialisé de construction et de maintenance du Shinkansen. Les express et les navettes ne peuvent pas circuler sur les rails du Shinkansen (et ne pourront/devront/devraient jamais) et on ne peut rien y faire, mais avec un train comme celui-ci, les wagons pour la haute-vitesse pourront passer sur des voies plus petites et ça en rajouterait au côté génial du train à grande vitesse.

Donc, après trois autres années d'essais, s'il s'avère qu'il peut faire les deux, tout le monde est gagnant.

Ce à quoi ça ressemble :
A bord du Sakura Shinkansen : de Kumamoto à Fukuoka 

Photos: Asahi Shimbun; JR Kyushu 

*Devinez quoi, Shinkansen signifie tout simplement "nouvelle ligne principale". Ce qui est plutôt décevant, non ? Ca devrait signifier un truc genre "couteau de lancer à quatre pointes". C'es si triste.

Source: 

Related Articles