Un os élastique artificiel - Résistant, souple et qui peut être coupé avec un scalpel

Artificial Bone from Japan - AkihabaraNews.com

Le 11 décembre, la Japan Science and Technology Agency (JST) a annoncé que, en coopération avec Hoya Technological, ils ont développé un os artificiel conçu à partir d'un composite inorganique-organique.

Ce projet a couté environ 420 millions de yen (4.2 millions de dollars).

Les procédures conventionnelles utilisent la "greffe osseuse autologue" qui est une technique de régénération de l'os qui utilise des greffons provenant des os du patient. Même si le taux de réussite est élevé et que les complications sont minimes, les limites sur la quantité prélevable et la douleur associée à ce processus sont de véritables freins.

Il n'y a cependant que peu d'autres options. La céramique a été envisagée comme alternative mais ces implants se sont révélés fragiles.


Des os artificiels next-gen
JST et Hoya Technological a réusi a créer un os artificiel de nouvelle génération avec de meilleures performances régénératives qu'avec la procédure autologue tout en éliminant le problème de quantité.

La recherche a été centrée sur trois points clefs :
1) Rendre l'os artificiel élastique pour éviter les problèmes de fragilité des os en céramique et pour accroître leur manipulabilité durant les opérations.
2) Imiter la composition de l'os humain.
3) Permettre la fusion avec l'os existant pour imiter la régénération autologue.
 

Ce nouvel os artificiel est appelé Refit. Il a été approuvé pour la fabrication et la vente en tant que matériel médical en juin 2012 et pour remboursement par couverture médicale en janvier 2013. Pour le moment, le Refit a été utilisé dans des cas limités selon sélection par des institutions médicales.

Ce projet est basé sur les recherches de Mr. Junzo Tanaka de la Graduate School of Science and Engineering, Tokyo Institute of Technology.

Source: