Le super-ordinateur Tianhe-2 chinois est toujours celui qui a le plus de flops (le K-Computer du Japon est à la quatrième place)

Tianhe-2 - AkihabaraNews.com

L'ordinateur le plus rapide du monde
Il nous a été reconfirmé à la SC13 Supercomputer Conference de Dever, CO, USA, que le super-ordinateur Tianhe-2 de la Chine est l'ordinateur avec le plus grand nombre de petaflops au monde : 33.86. Le Tianhe-2 a conservé ce titre depuis juin de cette année. C'est bien, sauf qu'en dehors de ce classement, personne ne sait quel est l'objectif réel de cet ordinateur ni quelle utilisation  en sera faite.

Quoiflop ?
Certains se demandent probablement ce qu'est un petaflop Eh bien en gros c'est l'unité de mesure qui doit maintenant être utilisée pour quantifier la rapidité de calcul des super-ordinateurs. En effet, le Tianhe-2 en aligne 33.86 par seconde et c'est pratiquemet deux fois plus que le n°2. Nous n'avons cependant pas toujours utilisé les petaflops : la barrière des teraflops n'a été dépassée qu'en 2008 par le Roadrunner d'IBM.

Pour les gens normaux, il est inutile de détailler la valeur numérique, tout ce que vous avez besoin de savoir, et que vous pouvez raconter à vos amis et à votre famille, c'est que "La Chine à le super-ordinateur le plus rapide parce qu'il peut faire des milliards de milliards d'opérations par seconde".

Où en est le Japon ?
 Avec ses 10.51 petaflops, le K-Computer de Fujitsu a été le plus rapide pendant une partie de 2011. Cette même machine, gérée par le RIKEN Advanced Institute for Computational Science (AICS), se trouve désormais à la quatrième place du classement.

Du coup, qui gagne vraiment ?
Les USA. Avec une certaine longueur d'avance en fait. Dans le top 10 mondial, les USA possèdent le n°2, n°3, n°5, n°7 et n°9. Et on ne parle pas que de vitesse. Bien que le Cray XK7 Titan ne tourne qu'à 17.59 petaflops, il le fait avec approximativement 1/5ème des processeurs et moins de la moitié de l'énergie nécessaire au Tianhe-2. Les USA utilisent aussi leurs super-ordinateurs pour faire des trucs intéressant comme des modélisations climatiques, trouver des chats sur internet, et d'autres trucs super-compliqués, et ça compte pour beaucoup.

Ce qu'on peut conclure :
Les ordinateurs deviennent de plus en plus rapides et ce de plus en plus vite. Si l'on considère que, comme nous en avons parlé plus tôt dans le mois, certains systèmes de data center de Google affichent un modèle semi-biologique que les ingénieurs n'arrivent pas tout à fait à expliquer, ça serait une bonne idée de commencer à être gentil avec vos machines.

Si nous ne sommes pas prudents, un jour, plus proche que ce que la plupart des gens pourraient penser, les super-ordinateurs pourraient décider d'éteindre les humains.
 

• • •

Sources additionnelles : Wikipedia: Supercomputing; SC13; Register UK

Source: