L'iPhone règne en maître sur le Japon

Apple iPhone Huge Sales - AkihabaraNews.com

Le périphérique de communication mobile le plus vendu au Japon
Oui, nous parlons bien d'un "smartphone", mais toute personne raisonnable serait d'accord pour dire que le mot "phone" est devenu vraiment superflu et désuet. "Périphérique de communication mobile" n'est pas vraiment pratique à utiliser, donc il va falloir que nous attendions qu'Apple ou quelqu'un autre trouve un nouveau nom pour prendre la relève et pour que nous puissions le diffuser au monde entier.

Bref, peu importe la façon dont nous catégorisons ces périphériques ici au Japon, il y a clairement un smartphone pour les diriger tous. Depuis plus de 3 ans désormais, et avec une part de marché sans cesse croissante, les différentes itérations du produit phare d'Apple ont été en tête des ventes de téléphone au Japon, et pas seulement parmi les smartphones, mais pour tout le marché des télécommunications.

Non seulement Apple possède le périphérique le plus vendu, mais selon les analyste chez Counterpoint Technology Market Research, ils possèdent une véritable pluralité sur le marché mobile japonais tout entier.

Louper le train en marche, ça fait vraiment mal
Si l'on considère le nombre de modèles différents que les concurrents envoient sur le marché, c'est plutôt impressionnant. Et si l'on considère que pratiquement tous les smartphones japonais sur le marché utilisent un système d'exploitation étranger, Android, c'est encore plus embarrassant (Samsung, cependant, peut garder la tête haute). 

L'iPhone est bien entendu un petit bijou de technologie et il était révolutionnaire, mais le côté classe de l'appareil ne représente seulement que la moitié de la raison du succès d'Apple au Japon. Les fabricants nationaux avaient une chance d'être compétitifs mais à la place, ils se sont enfoncés et sont maintenant au fond du trou. Tandis que le reste du monde avait des Blackberry, des Palm, des iPhone et des téléphones sous Android, Sony, Sharp, Fujitsu et leurs copains ont fait la moue et ont persisté avec leurs téléphones isolationistes.

Les configurations étaient impressionnantes et les omniprésents téléphones à clapet japonais ont été à la pointe de la technologie pendant longtemps, et le business était juteux. Du coup, les fabricants n'étaient pas trop interessés par la rupture que pouvait marquer l'innovation. Finalement, ils ont stagné de manière agressive et étaient contents de faire du sur-place.

Pendant ce temps là, Apple se construisait un train de luxe.

Vers 2007, l'utilisation des smartphones dans le monde à commencer à exploser. Pour y répondre, les fabricants japonais et les opérateurs ont passé quelques années à parler avec prétention de pourquoi les smartphones étrangers étaient inappropriés pour le marché japonais. Puis vers la fin 2008, un type appelé Masayoshi Son et l'unité mobile débutante de sa Softbank, Inc. se sont lancés et ont présenté l'iPhone 3G au marché japonais. Boum.

Super en retard et honteux, les fabricants japonais et les opérateurs se sont finalement rangés.

Pour savoir comment ils s'en sortent, regardez le graphique ci-dessus.

• • •

Source : Counterpoint Technology Market Research
Images : Counterpoint Technology Market Research; AkihabaraNews.com

Source: 

Related Articles

Pages