GungHo + DeNA + GREE s'attaquent aux icônes du jeu vidéo japonais

GungHo + DeNA + GREE s'attaquent aux icônes du jeu vidéo japonais
Depuis la dernière année fiscale (qui s'est arrêtée le 31 mars 2013), trois nouveaux arrivants (GungHo, DeNA et GREE) ont atteint des revenus et des bénéfices supérieurs aux 9 icônes du jeu vidéo japonais (Nintendo + SONY-Games + SegaSammy + BandaiNamco + Konami + TakaraTomy + SquareEnix + Capcom + TecmoKoei) combinés.
 
Tandis que les revenus des nouveaux arrivants augmentent (sauf pour GREE), les 9 autres entreprises qui ont connu des sommets en 2008 sont en décroissance rapide.
 
Il semble évident que les fusions de 2003-2005 dans le secteur du jeu vidéo japonais n'ont pas rendu le modèle imperméable aux mauvais coups. Des changements encore plus drastiques seront certainement initiés soit par le groupe des icônes, soit par les nouveaux arrivants comme GungHo.
 
On peut remarquer que les compagnies étrangères ont une présence très faible sur le marché du jeu vidéo japonais.
 

Les trois nouvelles compagnies (GungHo, DeNA et GREE) dépassent les bénéfices des 9 compagnies iconiques (il faut prendre en compte que sur ce graphique le dernier point pour GungHo ne représente que les six premiers mois, ce qui signifie que sur une année complète les résultats montreront que les "nouvelles" compagnies font encore mieux comparé aux "anciennes" compagnies que ce que l'ont peut voir sur ce graphique).
 

GungHo

GungHo a débuté sous le nom de OnSale KK, une entreprise conjointe de SoftBank et de la compagnie américaine OnSale Inc. L'objectif de cette collaboration était de permettre à une entreprise américaine de commerce en ligne d'entrer sur le marché japonais.
OnSale KK est passé du commerce en ligne aux jeux vidéos et a commencé à distribuer le jeu coréen Ragnarok et d'autres, et a changé son nom pour GungHo.
La percée de GungHo a eu lieu avec "Puzzle and Dragons" où durant la période de janvier à juin 2013 les bénéfices ont augmenté de 4050,1% comparé à la même période l'année précédente. GungHo fait partie du groupe SoftBank.
Vous pouvez en lire plus dans notre rapport sur "Le marché du jeu vidéo au Japon".
 

GREE

Gree d'un autre côté, même si l'entreprise a connu un certain succès sur le marché du jeu vidéo au Japon, ne s'en sort pas si bien récemment : les revenus et les bénéfices ont diminué. En fait, GREE a quelques difficultés à implémenter un business plan afin de créer une marque internationale basée sur le modèle japonais.
Des détails sur les performances de GREE et sur leurs récents problèmes sont disponibles dans notre rapport sur "Le marché du jeu vidéo au Japon".
 

Copyright·©2013 ·Eurotechnology Japan KK·All Rights Reserved·

Source: