JAPAN & ASIA TECH • COOL AND CULTURAL NEWS

Langues

Les robots japonais : Yaskawa Electric se lance dans la robotique d'assistance

Les robots japonais : Yaskawa Electric se lance dans la robotique d'assistance - AkihabaraNews.com

Avec la distribution de cartes, la cuisine et le golf, les robots industriels Motoman célèbres sur Youtube et conçus par Yaskawa Electric portent plein de noms. Et désormais avec quelques machines robotiques de rééducation, la compagnie se lance dans l'assistanat. Un nouveau concurrent s'élance dans la ruée vers l'or qu'est la robotique d'assistance au Japon.

• • •

Le Japon et la robotique d'assistance : en route vers une symbiose
Circonstances - Partie I: la première moitié du contexte, c'est le Japon qui vieillit rapidement, avec une main d'oeuvre en déclin et un rejet en masse de l'immigration. En gros, cela garantit une certaine incongruité entre les projections sur la main d'oeuvre requise par le futur et la main d'oeuvre disponible. L'économie japonaise basée sur les services va avoir besoin de main d'oeuvre robotique, non seulement parce que les robots sont géniaux, mais tout simplement parce qu'il n'y aura plus assez d'humains pour faire ce qui doit être fait.

Dear Assistive Robot Industry, We Need You! Sincerely, Rapidly Aging Japan.

Circonstances - Partie II: en sociologie contemporaine, c'est une évidence que les populations des pays développés vont forcément atteindre un sommet, puis régulièrement, si ce n'est précipitamment, décliner et/ou se stabiliser. Le Japon semble être en tête : deux générations de baby boomers de l'après-guerre vont s'éteindre et le taux de fertilité est en deçà des niveaux renouvellement (vous pouvez en lire plus sur le sujet). Comme les marchés capitalistes n'aiment pas trop perdre des clients, un projet imprévu impose au Japon d'innover et de mettre sur le marché national de la robotique d'assistance à la personne, ce qui va entraîner aussi une certaine avance sur les marchés internationaux et du coup aider l'économie à rester à flots. Le Japon est déjà très bien positionné et il met littéralement en place les standards de la robotique d'assistance pour le monde entier.

Les robots japonais : Les standards ISO des robots d'assistance à la personne seront basés sur le Japon

Yaskawa Slides se lance sur le marché de la robotique d'assistance à la personne
La compagnie Yaskawa Electric, vieille de 98 ans, située dans la cité portuaire mais très verte de Kitakyushu, suivant la mode découlant de la situation démograhique et économique mentionnée ci-dessus, travaille au développement et au déploiement de lignes d'assemblages. Ils avaient déjà l'idée de faire de la robotique d'assistance depuis quelques temps. En fait la ligne de conduite Yaskawa’s Roadmap 2015 qui parle de là où ils veulent en être pour leur 100ème anniversaire (“Here’s where we wanna be when we hit the 100-year anniversary”) met l'accent sur une division pour la Robotique d'assistance à la personne.

“...We are pressing ahead with the development of next-generation service robots, starting with the SmartPal, on the assumption that robots will coexist and collaborate with human beings in the society of the future. On the other hand, we are also working to further accelerate the rapid expansion of the service robot market by going ahead and placing existing industrial robots in the service field first...”

Japanese Robots: Yaskawa Motoman Opens Shop in China; Shudder the Labor Market?

Grâce aux avancées rapide que la société réalise par rapports à leurs objectifs dans la robotique d'assistance, Yaskawa vient de mettre deux nouveaux robots d'assistance/de rééducation sur le marché. Ces premiers produits devraient plus exactement être décrits comme des appareils robotiques plutôt que comme de véritables robots parce que, si vous appuyez sur le bouton "On" et que vous posez ces machines par terre, elles ne font pas grance chose (contrairement au roomba, un véritable robot; c'est logique). Ces périphériques possèdent une intelligence programmable, cependant ils ne sont pas capables de chasser les handicapés ou les infirmes d'eux-mêmes et de les forcer à se rééduquer (quelqu'un d'autre pense à un scénario là ?). Néanmoins, ils possède une certaines réactivité lors de l'interaction avec les utilisateurs.

Yaskawa Assistive Robotics - AkihabaraNews.com

Ankle Walking Assist Device (en haut à gauche) - Disponibilité : 2015
Oui, ”Ankle Walking Assist Device”, une mauvaise traduction malheureusement inévitable, est tout ce qu'on a comme nom pour le moment (les roboticiens travaillent rarement dans le marketing). Cette attelle aux allures d'exosquelette a été développée en coopération avec le Shibaura Institute of Technology de Tokyo et l'Hiroshima University’s Space Bio Laboratories.

Dans le cas présent, et comme pour un bon nombre de système d'exosquelette, des capteurs dans la semelle permettent de savoir quand le talon touche le sol et la robotique s'active alors pour offrir un petit boost histoire d'assurer le maintien du mouvement à travers la jambe entière. Le système est conçu pour être facilement ajustable et pour offrir un haut niveau d'assistance tout en conservant une présence minimale et non restrictive sur le corps. Yaskawa pense que cette moonboot robotique sera utilisée pour un grand nombre de problèmes de mobilité, surtout en prenant en compte les 300.000 attaques dont sont victimes les japonais chaque année.

Leg Rehabilitation Robot (en haut à droite) - Disponibilité : début 2014
Le second produit, le “Leg Rehabilitation Robot", est basé sur un projet collaboratif de 2005 avec le Kyushu University Hospital. Connu originellement sous le nom de code “TEM LX2 TypeD”, le concept n'avait à l'époque pas prouvé grand chose d'autre que le fait que les scientifiques ne devraient pas avoir le droit de nommer des objets.

Yaskawa s'est attelé à la tâche et a remis au goût du jour cette machine de rééducation et comme on peut le voir dans l'illustration, c'est le genre de machine qui vient à vous. Vous la faites rouler jusqu'à un lit d'hôpital, vous l'attachez à la jambe d'un patient, et elle s'active à mettre en place une thérapie de mouvement basée sur la résistance naturelle. Ca semble simple, mais c'est vraiment une nouveauté. Beaucoup de patients pourraient tirer profit d'exercices de rééducation mais n'en profitent pas parce qu'ils sont trop faibles pour se tenir debout. Maintenant, le problème n'existera plus.

Se diversifier dans la robotique d'asisstance - Au pied levé
Ah, ha, ha... haaaa. Bon, en dehors de la mauvaise blague, c'est très intelligent de la part de Yaskawa de maintenir la croissance de sa division robotique de cette façon. Vous voyez, il y a beaucoup d'indices, particulièrement des nombres de l'International Federation of Robotics, qui indiquent que la consommation nationale de robotique industrielle à atteint sa vitesse de croisière. C'est à dire que le marché à mûri et qu'il y a autant de robots industriels traditionnels que le marché japonais puisse porter. Jusqu'à ce que les robots industriels humanoïdes, dont certains sont faits par Yaskawa, soient vraiment au point, la croissance sera minimale.

C'est donc une bonne chose que Yaskawa emmène sa technologie dans d'autres directions. Ils sont bien en avance sur leurs concurrents Kawasaki, Kawada et FANUC. Cela dit, il faudrait qu'ils frappent fort, parce que les deux produits dont nous avons parlé, même s'ils sont d'admirables efforts, sont relativement jeunes sur le marché de la robotique d'assistance.

Japanese Assistive Robotics Examples - AkihabaraNews.com
 

• • •

Images : MyNavi; Yaskawa Electric; AkihabaraNews.com

 
Source: 

Related Articles

Pages