La Technologie Japonaise Venue du Futur !

La Technologie Japonaise Venue du Futur ! - AkihabaraNews.com

Cette semaine nous allons voir une équipe menée par des japonais qui embarque à la recherche de la source des tremblements de terre (AHH, Kaiju !), un exemple rare de firmes japonaises technologiques qui font des choses intelligentes, et un cadre de Facebook qui pense que les femmes japonaises devraient s'investir dans l'économie du Japon. Le TJVF approuve.

• • •

Bienvenue à la Technologie Japonaise Venue du Futur !

Ici au Japon, avec le décalage horaire, c’est vraiment le futur. Le rendez-vous hebdomadaire TJVF est notre couverture plus ou moins technique de 2 à 5 histoires particulièrement marquantes dans le domaine de la technologie japonaise. Soyez les premiers au courant de ce qui s’est passé pendant que les USA dorment encore, et faites un tour sur Akihabara News tous les vendredis, et BAM ! Vous êtes en avance sur tout le monde, et c’est gagnant gagnant.

:: TJVF – 13 septembre 2013 ::

• $500 millions de dollars, et une équipe japonaise de forage super-profond va chasser le tremblement de terre
En mission pour découvrir comment, pourquoi et quand, le bateau de forage en profondeur japonais “Chikkyu” s'est mis en route pour la faille de Nankai au sud-ouest du Japon où d'incroyables morceaux de la planète font parler d'eux. Ils sont soupçonnés d'être la cause future d'un énorme tremblement de terre qui devrait arriver bientôt, géologiquement parlant bien sûr. Comme tout le monde le sait, et comme il nous a été rappelé il y a deux ans et demi, le Japon est sur une zone d'activité sismique intense. L'objectif de la mission est de comprendre le procédé qui cause les tremblements de terre et de pouvoir les prévoir avec plus de précision un tremblement de terre qui ridiculiserait celui de Tohoku en 2011. Sur une note de légéreté, un des commentaires a mentionné la possibilité que l'équipe puisse par inadvertance ouvrir un portail vers une autre dimensions permettant à des monstres géants de venir sur Terre et nécessitant évidemment la construction de robots géants pour les combattre.
[BIG EXPENSIVE JAPANESE BOAT TO HUNT FOR EARTHQUAKES - Al JAZEERA ENGLISH]

• Un conglomérat de fabricants d'écrans, Japan Display, Inc. devrait voir le jour, peut-être l'année prochaine
Les énormes firmes d'électronique du Japon ne se sont pas embêtées avec une surabondance de bons produits et/ou de bonnes idées ces dernières années, c'est donc très important de remarquer quand quelque chose de bon arrive vraiment: Japan Display, Inc., un mélange de 2012 constitué des anciennes unités de production de petites et moyennes tailles de Sony, Hitachi, et Toshiba, se porte plutôt bien et envisage de faire une IPO (introduction en bourse) de 2 milliards de dollars dans les années qui viennent et peut être même l'année prochaine. Tous les détails peuvent être trouvés dans le lien ci-dessous si c'est ce que vous cherchez mais en gros, le gros de l'affaire c'est que les grands fabricants japonais d'électronique n'ont plus à patauger et à continuer à perdre du terrain face à la Corée et à la Chine. Avec un peu de créativité et de consolidation, il y a de l'espoir. Parce que, comme on peut l'imaginer, les filiales en concurrence, une fois libérées de leurs liens d'affaires et leurs pouvoirs combinés, peuvent garder et maintenir une certaine pertinence et profitabilité, sans parler d' un potentiel de compétitivité dans le domaine de l'innovation, sur le marché de la fabrication d'écrans. Avec des clients comme Google et Amazon, ça s'annonce plutôt bien.
[JAPAN DISPLAY, INC.’S BIG IPO POSSIBILITY - WALL STREET JOURNAL]

• Le DG dFacebook Sheryl Sandberg est d'accord : le Japon doit incorporer les femmes à sa main d'oeuvre
Ici à AkihabaraNews, nous ne manquons pas de commenter les problèmes économiques qui découlent de la société vieillissante du Japon (particulièrement vis-à-vis des robots), et nous avons déjà parlé de la façon dont les femmes vont, non, doivent jouer un rôle vital dans l'économie japonaise du futur, particulièrement dans les secteurs de la technologie (voir : Japanese Science & Engineering: STEM Needs More Women, But Japan Needs More Children). Et vraiment, quand nous parlons de l'économie japonaise, quand ne parlons nous pas des secteurs technologiques. Et quand nous parlons de technologie, quand est-ce qu'un commentaire issu directement des dirigeants de Facebook n'aurait pas une pertinence indubitable ? Les femmes japonaises ne sont pas les citoyens de seconde classe incapables et inutiles qu'on nous représente et il y a très, très peu de doutes que de plus en plus d'entre elles s'intéressent et sont recherchées par l'économie autour des technologies. D'ailleurs, une femme super-technologique appelle à leur contribution au groupe d'expert techno-économique STAT. Aussitôt que possible. Bientôt, s'il-vous-plaît.
[FACEBOOK EXEC SAYS GET THE J-LADIES TO WORK - THE TOKYO TIMES]

C'était le TJVF en direct du futur, et c'est tout pour aujourd'hui.

• • •

Tokyo at Night image via PhotoEverywhere.

 
Source: 

Related Articles

Pages