La lancement d'Epsilon reprogrammé : la JAXA a tout réglé

La lancement d'Epsilon reprogrammé : la JAXA a tout réglé - AkihabaraNews.com

Un espèce de bug informatique lié à une latence dans la communication a empêché la nouvelle fusée high-tech next-gen super intuitive de la JAXA, Epsilo, de décoller le 27 août. Maintenant, tout est synchronisé et la nouvelle date de lancement a été fixée. Enfin peut-être pas.

• • •

Laissez ma SmartFusée aller dans l'espace !
Selon la JAXA, ce qui a empêché le lancement d'Epsilon la dernière fois et qui est d'abord apparue comme une irrégularité de positionnement était en fait une latence de 0,7 seconde dans le signal entre les systèmes internes de la fusée et la plateforme d'opération distante. La fusée était pointée dans la bonne direction, mais ne pouvait pas synchroniser les signaux. Du coup, en utilisant son intelligence embarquée, la fusée a initialisé l'annulation du lancement et est restée sur la plateforme de lancement.

La JAXA a fini par trouver l'origine et comme prévu, ce n'est pas un gros problème. En fait, ils méritent bien qu'on soit patients :

Un nouveau système de lancement super technologique + Une nouvelle SmartFusée + Des humains qui oublient des trucs = quelques petits problèmes.

Mieux vaut la sécurité que des débris en feu.

Du coup, le lancement depuis l'Uchinoura Space Center au sud-est du Japon a été reprogrammé pour le samedi 14 septembre, peut-être plus tard selon les détails. Il pourrait y avoir du mauvais temps, ou tout autre chose qui pourrait empêcher le lancement. La JAXA a une fenêtre de lancement sur tout le mois de septembre, donc un peu plus de retard est acceptable. Vous savez, les fusées...

Pourquoi est-ce que la SmartFusée Epsilon est importante
Pour ceux qui en veulent plus, l'article sur Epsilon de la semaine dernière va un peu plus dans le détail, mais en gros, voilà de quoi il retourne : la fusée intelligente du Japon ne coûte pas cher, est rapide et facile à utiliser et contrairement à la plupart des véhicules qui vont dans l'espace, Epsilon n'a besoin que de très peu d'intervention des humains sur terre. Par exemple, le système de diagnostique embarqué supplante la fameuse salle remplie de gens qui arrangent les détails du lancement.

La première mission d'Epsilon consiste à envoyer le satellite SPRINT-A (Spectroscopic Planet Observatory for Recognition of Interaction of Atmosphere) dans l'espace, mais en fait le gros de l'opération c'est de démontrer que la grande, grosse, chère et lente salle pleine de gens mentionnée ci-dessus qui existe depuis plus de 60 ans a bien besoin d'un petit rafraîchissement.                         

Ce qui importe ici c'est qu'en plus de réduire les coûts, le temps de préparation et la gestion des projets de la JAXA, ça devrait attirer beaucoup d'argent spatial des partenaires internationaux. Et qui ne voudrait pas d'un peu d'argent spatial ?

• • •

Images : JAXA; AkihabaraNews.com

Source: